Lors d’une interview accordée à Adom TV, les propos de Lucas Sharkar, un employé d’une morgue du Ghana, ont choqué tout le pays. Depuis ce jour, l’homme, qui a perdu son emploi, est activement recherché par la police.

Employé de la morgue de l’hôpital Korle Bu Teaching à Accra, au Ghana, Lucas Sharkar a été invité à la télévision afin de parler de son métier. Mais les propos de l’homme ont choqué de nombreuses personnes. Selon l’International Business Times, ce dernier a expliqué qu’il couchait avec les morts à sa charge. Il a ajouté que cela faisait partie de sa formation. Le but de ces “relations sexuelles” serait de se sentir très à l’aise avec les cadavres. “Cela fait partie du métier, on doit le faire. Parce qu’une fois qu’on l’a fait, on n’a plus jamais peur”, a expliqué Lucas à l’International Business Times, relayé par le site l’Essentiel.

“Je me soulage”

Ensuite, l’homme a avoué avoir beaucoup de mal à attirer les filles “vivantes” à cause de son métier difficile. “Alors parfois, quand je suis à la morgue, je vais vers un corps de femme frais et je me soulage”, a-t-il dit au journaliste sous le choc. Depuis cet entretien, l’homme a été renvoyé de l’hôpital. Effrayé, il a disparu dans la nature. Il est désormais recherché par la police du Ghana.

MONTHLY WINE SAVINGS

Subscribe & Save

By signing up to our monthly mailing list you are welcoming the latest news, wines and savings directly into your inbox.

Thank you for your message. It has been sent.
There was an error trying to send your message. Please try again later.

FROM VINE TO TABLE

Vineyard Tours

Take the journey with Avada Winery and explore how your favourite tipple goes from seed, to vine, to table and the entire process involved in nurturing flavours, intensity and style.

BOOK YOUR TOUR NOW